InRedView #2 : Focus sur Kamel Jgouta et Aïmen Zren

23 Avr 2020 | InRedView

Au revoir coachs

 

 

C’est officiel, après deux années à la tête de l’équipe première de Montfermeil, Kamel JGOUTA et Aïmen ZREN ne seront plus les entraîneurs des Reds l’année prochaine. Avec une montée historique en N2 et une belle 4ème place pour la première à ce niveau, le bilan est plus que positif pour le duo. Faisons un retour sur leur aventure montfermeilloise à travers une interview croisée.

Bonjour Aïmen, peux-tu nous dire comment tu es arrivé à Montfermeil et comment se sont passés tes débuts au club ?

Je suis arrivé en Juin 2018 après plusieurs saisons à Villemomble en Nationale 3, puis en Nationale 2. Après un parcours très enrichissant et malgré une dernière fausse note, je n’ai pas souhaité continuer à la vue des conditions imposées. 

Montfermeil m’a fait confiance pour reprendre l’équipe première et l’objectif principal qui m’a été donné était de remettre de la rigueur au sein du collectif. Grâce aux joueurs déjà présents et à quelques joueurs complémentaires, l’idée était d’avoir un groupe le plus efficient possible. Je ne pense pas que beaucoup aurait misé un sou sur le MHB en début de saison, mais au fil des semaines et des matchs, et avec le retour des joueurs longtemps blessés également, on a su monter en puissance. Ce n’était peut-être pas du handball spectacle, mais du handball efficace. On termine 2018 en battant Strasbourg chez eux au buzzer, chose que n’aurions pas imaginé quelques mois plus tôt face à une grosse réserve de D2.

On progressait de match en match, on a commencé à y croire, à se dire qu’il y avait une place pour nous en Nationale 2. On s’est réuni avant la reprise de Janvier, avec les joueurs et Kamel, on s’est fixé notre objectif. On s’est dit qu’on ne devait rien regretter et mettre les bouchées doubles. Nous avons su nous montrer sérieux et appliqués pour finir dans les places qualificatives.

Au-delà de la réussite sportive qui a marqué cette saison, je retiens la progression sans commune mesure de l’équipe. Rien de cela n’aurait été possible sans les valeurs brutes et authentiques qui animent les joueurs de Montfermeil.

Kamel, tu as rejoint le collectif en cours de saison 2018/2019. Pourquoi cette arrivée en cours d’année et comment s’est passé ta première année de coach des Reds ?

Avant de rejoindre le groupe, j’entrainais la réserve féminine de l’entente Noisy/Gagny en N1. J’ai dû arrêter malheureusement pour des raisons personnelles (je ne vais pas m’étaler sur le sujet). En arrivant j’ai trouvé un groupe sérieux et investi. Ça a été une deuxième partie de saison intéressante avec des matchs accrochés et d’autres compliqués. On aurait dû finir premier et atteindre la N2 sans la nouvelle réforme, mais malheureusement on a manqué de rigueur à des moments clés de la saison (Strasbourg et Massy). En tout cas, ce fut une fierté de participer de nouveau à une montée avec Montfermeil (celle-là était différente des autres puisque j’étais entraineur et les autres en tant que joueur).

Aïmen, tu as participé à la première historique du club au niveau N2, peux-tu nous faire un retour sur cette saison 2019/2020 ?

Encore une fois, c’est collectivement que nous nous sommes fixés notre objectif : Le top 5.

Durant l’été, on a été sur tous les fronts avec nos modestes moyens pour continuer à renforcer intelligemment l’équipe, sur des postes clés. Avec un petit peu de recul, nous pouvons être fiers de notre saison : pour une première année en N2, on finit 4ème ! Sachant que dans cette poule, à quelques journées près, l’issue aurait pu être différente – quitte même à créer une surprise et monter en N1… Mais bon, on ne voulait pas que notre président fasse un malaise (rires).

Aujourd’hui, on peut dire que c’est une seconde réussite sportive, malgré l’arrêt prématuré du championnat. On voulait pérenniser l’équipe à ce niveau, c’est chose faite et c’est un bon début.

Kamel, tu connais le club depuis tes 13 ans, peux-tu nous donner tes impressions sur l’évolution du club depuis toutes ces années ?

Le club a bien progressé dans de nombreux domaines ces dernières années. On a pu le voir notamment sur la communication à travers les réseaux sociaux ou le site internet. Il reste encore pas mal de choses à faire pour évoluer au sein de la structure dès la saison prochaine.

Il faut que l’on retrouve une dynamique de formation qui nous permettra de sortir des jeunes joueurs afin qu’ils intègrent l’équipe première et, pour les meilleurs, intégrer des structures professionnelles.

Mais également, trouver plus de partenaires (financiers et autres) afin de nous permettre de grandir encore un peu plus et atteindre de nouveaux objectifs (une montée en N1 par exemple). On reste un petit club, on ne remerciera jamais assez les parents et bénévoles qui s’investissent au quotidien pour faire avancer le club. Sans eux il n’y aurait pas tout ça et sûrement plus de club. C’est pour ça qu’il nous faut encore plus de dirigeants et de bénévoles pour soutenir l’équipe en place et pour que les personnes ne s’essoufflent pas.

On a encore beaucoup de travail pour grandir et avancer sereinement.

Vous pouvez nous parler de vos projets sportifs pour la saison prochaine ?

Aïmen : Après deux très belles années chez les Reds de Montfermeil, je rejoins le club de l’ES Brunoy dans l’Essonne, actuellement en pré-nationale. C’est un nouveau challenge, qui j’espère sera marqué par une montée en Nationale 3 à moyen terme.

Kamel : Pour ma part, j’ai juste besoin de faire un petit break. Ces dernières années ont été très fatigantes (avec tous les déplacements et les entraînements ! Oui je vieillis… 😉), j’ai besoin de prendre du temps pour ma famille. Je souhaite également me reconcentrer sur la formation des jeunes, remettre une dynamique au sein du club et retrouver la qualité de formation qui était notre force il y a quelques années.

On termine sur le moment nostalgique de l’interview… Vous nous parlez de vos meilleurs souvenirs en tant que coach des Reds ?

Aïmen : La victoire contre Asnières à quelques journées de la fin qui marque notre montée en N2 et notre victoire face à l’ASSOA cette saison dans un gymnase en feu. Deux victoires à l’arrachée et une vraie communion avec notre public ! C’était du pur plaisir.

Kamel : J’ai tellement de bons souvenirs avec Montfermeil que je ne pourrais pas tous les citer… Mais ce match contre Asnieres la saison dernière, avec ce final magnifique qui a fait trembler les tribunes pleines de Baquet, restera un très bon moment et fort surtout.

Un petit mot pour finir ?

Aïmen : Merci à tout le club de Montfermeil pour son accueil durant ces deux saisons et un grand merci à notre fidèle public, qui a su faire basculer des rencontres quand on en avait besoin. Et enfin, je souhaite la plus belle des réussites à l’équipe, en lui souhaitant encore une fois de jouer les troubles fêtes dans ce championnat.

Kamel : Je souhaite remercier Aïmen qui m’a permis de me faire une première expérience sur des séniors masculins. Ce fut une bonne expérience qui m’a permis de découvrir une autre facette de notre sport. Je remercie les joueurs bien entendu pour leurs investissements et les émotions qu’ils nous ont fait passer durant cette année et demi. J’espère qu’ils seront encore plus investis et sérieux avec le nouvel entraîneur et permettront au club de perdurer à ce niveau. Je serai j’espère encore là pour les voir évoluer et les soutenir les week-ends 😁.

Le mot du président, Jérôme LUGRIS

Je tiens personnellement, et au nom de l’ensemble du conseil d’administration, à remercier Aïmen et Kamel pour tout le travail et l’investissement humain et personnel qu’ils ont mis sur l’équipe fanion de notre club. Un duo qui a ouvert une nouvelle page du MHB avec une montée historique en N2. Merci pour ces deux années de collaboration, ce fut un réel plaisir. Aïmen nous te souhaitons de la réussite dans ton nouveau projet, et pour ta part Kamel, je sais que le projet que tu es en train de préparer ne pourra être que bénéfique pour notre club.

Le MHB, plus qu’un club, une famille.

0 commentaires